Mécènes Caen Normandie

You can scroll the shelf using and keys

M-1 pour Bloody Fleury

Le festival du polar dévoile sa programmation!

affiche-bloody

Cliquez sur l’image pour en savoir plus.

Shasei no shasei, entre France et Japon

L’exposition Where are the temples ?, qui a lieu à l’Abbaye aux Dames du 25 juin au 31 août 2015, est l’aboutissement du projet Shasei no shasei : les regards croisés  d’artistes bas-normandes et japonais sur leur pays.

Images de l'exposition

Exposition Where are the temples?, © 2015 M. Tanon

 

C’est en 2012 que débute le projet Shasei no shasei. Jane Motin et Doriss Ung, deux artistes plasticiennes partent en résidence de recherche au Japon grâce au partenariat entre la Région Basse-Normandie et l’Institut Français. Elles poursuivent leur travail en 2013 avec un second voyage qui aboutira sur une collaboration avec Toru Imanishi, photographe et Yoshimi Azuma, céramiste, deux artistes japonais accueillis en résidence en Normandie au printemps 2015.

Cet échange avec le territoire japonais donne naissance au projet collectif Shasei no Shasei puis à une exposition nommée Where are the temples ?. Ce projet d’art visuel est composé de photos, de vidéos, de dessins et de sculptures autour du rapport à la nature ainsi qu’à l’art de vie japonais. L’exposition est volontairement divisée en deux pavillons, ce qui permet un regard croisé Japon-Normandie.

 

Parcours et soutien artistique

Toutes deux diplômées des Beaux-arts de Caen (Jane Motin en 2000, Doriss Ung en 2005), elles se rencontrent pour la première fois lors d’un atelier en 2010 et entament leur première collaboration en 2012 sur ce projet. Par ailleurs, les deux artistes poursuivent leurs parcours individuels (plus d’informations sur leurs blogs – lien ci-dessous).

Shasei no Shasei reçoit le soutien de la Région Basse-Normandie et de l’Institut Français, de la Fondation d’entreprises Mécènes Caen Normandie, La Comédie de Caen, La Fabrique Culturelle et La Harponneuse. Une aide et un accompagnement qui ont été essentiels à l’élaboration du projet artistique.

M. Négadi

 

Where are the temples ? du 25 juin au 31 août 2015 à l’Abbaye aux Dames à Caen

Entrée libre

Pour + d’infos :

https://shaseinoshasei.wordpress.com

http://janemotin.com

http://www.dorissung.net

 

Rencontre Sino-Normande à l’Abbaye aux Dames

Lauréat de l’appel à projets 2014, le Collectif Vera présentera le résultat de son travail lors d’un vernissage le jeudi 25 juin à 18h à l’abbaye aux Dames à Caen.

L’exposition présentée montre un double regard Normandie-Japon, fruit de résidences entre le département de Kyôto et la Basse-Normandie.

L’exposition sera visible jusqu’au 31 août 2015.

Invitation-where are the temples?

Mécénat: une chance pour la création artistique

Avec le soutien de Mécènes Caen Normandie, l’Artothèque de Caen accueille en résidence de jeunes artistes comme Marie Aerts pour les aider dans leur processus de création et provoquer la rencontre avec le public. Rencontre.

 Marie Aerts en résidence
Marie Aerts, © 2015 P. Thierry

 

Diplômée de l’Esam (l’école supérieure des arts et médias) de Caen-Cherbourg, l’artiste plasticienne Marie Aerts, a bénéficié d’une résidence de trois mois de février à mai 2015 à l’Artothèque de Caen au sein de l’espace projet.

Cette résidence aura été bénéfique pour l’équipe et le public de l’Artothèque qui ont pu assister en temps réel à la naissance d’œuvres d’arts. Pour l’artiste, cela a été « une véritable chance » que ce soit en termes de rencontre, d’échange ou de partage quotidien avec le public ayant libre accès.

Au cours de sa résidence, les œuvres qu’elle a réalisées au cours de sa résidence interrogent des sujets complexes tels que : le pouvoir, l’organisation sociale ainsi que l’idée du sacré lié aux croyances.

Personnage phare de ses œuvres, l’Homme sans tête, individu générique, vide représentant une société contrôlé, attise une certaine curiosité auprès du public.

 

Le mécénat : accélérateur du processus artistique

 

Marie Aerts ainsi que l’Artothèque de Caen sont reconnaissants du soutien de la Fondation Mécènes Caen Normandie « sans qui l’espace projet n’aurait pu se concrétiser » indique Claire Tangy, directrice de l’Artothèque.

« Le mécénat est avant tout un moteur mais aussi un soutien essentiel dans le monde artistique, c’est un réel accélérateur dans le processus créatif, il contribue à l’existence de l’art», confie Marie Aerts.

Prenez date !

Pour retrouver l’essentiel des œuvres de Marie Aerts, rendez-vous à l’Esam de Caen, du 19 novembre au 18 décembre 2015 où lui sera consacrée une exposition.

M. Négadi

Les lauréats 2014 sont…

Ce midi s’est tenue à la DRAC de Basse-Normandie une conférence de presse pour annoncer les résultats de l’appel à projets 2014-2015. Les mécènes ont retenu 5 projets pour une enveloppe globale de 30 000€.

Mécènes et lauréats réunis dans la Chapelle de la DRAC de Basse-Normandie

 

SHASEI: 4 500€

©Collectif Vera

Exposition artistique autour de la photographie, de la céramique et d’installations, résultat de résidences d’artistes bas-normands et japonais.

Les objectifs du projet

-Produire une exposition qui recueille le regard des artistes japonais sur notre territoire.

-Accueillir en résidence des artistes japonais qui pourront ainsi dialoguer avec les lieux, mais aussi rencontrer d’autres artistes, échanger avec un public, ainsi qu’avec des scolaires sur des temps de workshops.

-Mettre en résonance des formes de créations variées.

 

L’espace projet du Palais: 4 500€

Marie Aerts

Espace projet au sein de l’Artothèque qui accueillera 4 jeunes artistes par an en résidence.

Les objectifs du projet

-Participer à l’ensemble du processus de création artistique en aidant de jeunes artistes, récemment diplômés, dans leur insertion professionnelle.

-Donner au public l’opportunité d’appréhender au plus près des processus de création.

-Contribuer au rayonnement du territoire normand par le soutien et la mise en lumière d’une filière professionnelle, symbole de créativité et d’avenir.

-Activer la synergie entre projet artistique, politique culturelle et enjeux économiques territoriaux.

 

Corps de ballet: 7 000€

Corinne Dadat ©Marion Poussier

Corinne Dadat ©Marion Poussier

Création d’une pièce théâtrale et numérique intitulée « Moi, Corinne Dadat » à partir des témoignages de femmes de ménage bas-normandes. Ces représentations seront accompagnées d’expositions photos et d’installations scénographiques.

Les objectifs du projet

-Valoriser les vies ouvrières de ces femmes, leurs singularités et profiter de ces rencontres pour les sensibiliser aux outils multimédias.

-Organiser des temps de rencontre réguliers entre des artistes, des habitants et des structures culturelles qu’ils fréquentent peu.

-Associer des publics à la réalisation d’expositions et à la création théâtrale permettant ainsi de lever des barrières pour des personnes habituellement exclues de ces lieux.

 

Orphée aux Enfers: 7 000€

Orphée aux Enfers

Production d’un opéra collaboratif.

Les objectifs du projet

-Démocratiser l’opéra, le rendre accessible au plus grand nombre, abattre des cloisonnements

-Provoquer une rencontre inoubliable entre des jeunes et l’opéra ; entre les jeunes eux-mêmes et la région qui les entoure, tissu industriel compris.

-Favoriser l’éveil citoyen chez les jeunes ; développer leur confiance en eux et en l’avenir ; et donc rendre la région plus riche, plus ouverte et conquérante.

 

Normandie Terre d’Histoire: 7 000€

©David Arraez

©David Arraez

Spectacle son et lumière regroupant 160 figurants et retraçant les grandes heures de la Normandie.

Les objectifs du projet

-Raconter une histoire souvent encore trop méconnue.

-Faire vivre et connaitre la ville de Mézidon-Canon, accroître son rayonnement.

-Offrir un projet à réaliser permettant de mêler jeunes et anciens, retraités et actifs, aisés et moins aisés, timides et hardis.

-Valoriser et affirmer l’importance du bénévolat.

 

Le ‘Coup de Cœur’

Coup de Coeur

Cette année, la Fondation a également retenu un projet « coup de cœur » qui sera accompagné par l’un de nos mécènes sur du mécénat de compétence. La Société 33 ID accompagnera « LE P’TIT COIN » à Mondeville, premier café-théâtre éphémère normand, dans la mise en place d’actions de communication et la création d’un site web dédié.